fbpx
Le perfectionnisme au Golf

Le perfectionnisme au Golf

La recherche de la Perfection, un danger à éviter ? :

Dans ce ce petit article, je voulais vous parler de la notion de perfectionnisme que j’ai trouvé dans un article intéressant de Joel Bernard. En effet, nous avons tous un côté perfectionniste en nous… …et quand il s’agit de golf, il peut vite être exacerbé !

Par exemple, vous arrivez au départ d’un trou, vous faites votre coup d’essai, vous vous placez devant la balle, et là « boom » ! Votre balle fait un magnifique bruit et part comme un boulet de canon en coupant le fairway en 2 ! Le tout, sans effort, et avec une facilité déconcertante…

Une fois l’euphorie passée, la première question qui vous vient est : « mais qu’est-ce que j’ai fait de différent de d’habitude ?». Et la 2ème question arrive immédiatement après : « Comment je peux faire pour reproduire cela à chaque fois ?»

Tout cela est bien évidement naturel. Seulement après, il vaut mieux vite revenir rapidement à la réalité sinon la frustration et la dévalorisation arrive rapidement.
Parce que si vous tombez dans le piège de faire dorénavant de ce coup parfait votre « standard », c’est ce qui vous attend inévitablement. ️
C’est exactement comme si vous pensiez gagner l’Euromillion à chaque fois que vous jouez 2€. C’est simplement impossible.

Remarquez, le miracle est toujours possible. Pour preuve, cette jeune brésilienne Gabriela Hitoshi qui réussit un enchainement de coups absolument prodigieux à partir du trou n°3 du South American U.S. Kidsun par 5 sur lequel elle signe son 4eme birdie du jour. Jugez plutôt : Trou en 1 sur le 5 un par 3 de 80 mètres, albatros sur le 7 un par 5 de 260 mètres sur lequel Hitoshi voit son 2e coup finir sa course dans le trou, suivi immédiatement d’un eagle au 8 un par 4 de 170 mètres avec à nouveau un 2e coup rentré directement ! Ce retour en 30 lui a permis de signer une carte de 65 sur le parcours de l’Itanhanga Golf Club à Rio de Janeiro.

Mais ce genre d’histoire arrive une fois par siècle !

Les champions eux, l’ont compris, Ben Hogan disait: « Si je fais sept coups parfaits dans une journée c’est une excellente journée!

Et ce joueur faisait partie des plus grands frappeurs de balle de tous les temps…

Alors attention, bien sûr que vous êtes capable de taper des coups parfaits. Cela vous est déjà arrivé plusieurs fois et ça vous arrivera encore. 
D’ailleurs, c’est ce qui rend ce sport si magique, même un débutant peut faire des coups de champions en rentrant un putt de 18m ou une approche en dévers ou même un coup de fer dans le trou.

C’est ce qui fait qu’on devient complètement accro au golf et que ce jeu est si addictif. Seulement, beaucoup de golfeurs sont extrêmement frustrés et malheureux en tombant dans le piège de vouloir reproduire leurs meilleurs coups tout le temps.
Les jeunes que je rencontre souvent en arbitrage sur les grands prix sont  comme cela et les pleurs sont bien souvent au rendez-vous après 18 trous avec une carte dont je rêverais.

Alors aujourd’hui, si jamais vous avez un côté perfectionniste, essayer de suivre un conseil tout simple : 

Raisonnez en mode 80% de ce que vous êtes capable de faire de mieux en termes de:
– distance 
– direction
– toucher de balle
– ou de score

 

Pourquoi ? Parce que le saint Graal au golf ne consiste absolument pas à chercher à taper que des bons coups, (personne n’y arrive, même pas Tiger Woods…) mais plutôt d’être capable de reproduire votre « 80% » le plus souvent possible.

Vous pourrez ainsi vous fixer des objectifs atteignables et surtout prendre beaucoup plus de plaisir en supprimant la frustration. Enfin au final, il est fort possible que vos scores s’améliorent et que votre index diminue.

Pour arriver à ce résultat de décontraction et de lucidité, des techniques de relaxation comme la sophrologie peuvent vous aider à construire une routine à tout épreuve permettant de toujours sortir la meilleure carte du jour en fonction de votre forme.

Fermer le menu